Curiosités et Lieux à visiter

Le Viaduc des Fades

Plus haut pont du monde toutes catégories confondues lors de son inauguration le 10 octobre 1909, sa construction aura duré 8 ans (1901-1909) sous la direction de Félix Virard. Plus de 100 ans après sa construction, il est encore classé au 46ème rang des plus hauts viaducs ferroviaires du monde existants ou en cours de construction et au 2ème rang dans sa catégorie.

Ses piles en maçonnerie traditionnelle sont toujours les plus hautes du monde (92,33 mètres).

Classé aux Monuments Historiques en 1984, il offre un témoignage de l'imagination de l'Homme quand il s'agit de réaliser des ouvrages de grandes envergures.

La base des piles est plus large qu'un terrain de tennis. A voir absolument !

Actuellement en danger, des travaux de toute urgence sont nécessaires afin de sauvegarder ce monument des Combrailles. Des dons peuvent être faits sur le site de la Fondation du patrimoine ainsi que sur le site de la Mission Stéphane Bern.

Le Maquis Nestor-Perret / Musée de la Résistance en Combrailles : Zone 13

Maquis Nestor-Perret

Lutter contre l'occupant, cela a toujours été dans l'esprit des Combrailles. Avec ses forêts, il était bien difficile pour l'oppresseur de débusquer le résistant dans cette végétation salutaire. C'est la raison pour laquelle un maquis a été créé sur la commune de Saint-Julien-la-Geneste. Il pris le nom de Nestor-Perret.

Détruit, le Maquis fut reconstruit à l’identique et inauguré le 4 Août 2013  à l’occasion du 70ème anniversaire de sa création.

L’accès au Maquis Nestor Perret est réglementé. Le parking de l’Etubeix, en bordure de forêt permet de stationner les véhicules afin de finir le parcours à pied. Pour les personnes à mobilité réduite, l’accès se fait jusqu’au site du Maquis Nestor-Perret avec un espace aménagé. Une stèle attend également les visiteurs, rappelant les sacrifices de la jeunesse française.

Le visiteur découvrira une partie des Bois de Pionsat, massif forestier remarquable, qui impose le respect de par son atmosphère et rappelle au visiteur les temps difficiles qu'ont traversé les résistants à l'époque.

 

Musée de la Résistance en Combrailles : Zone 13

La nécessité de transmettre aux jeunes générations leur expérience et leur faire comprendre ce qu'est la guerre, voilà les raisons qui ont conduit Paul ROCHE, alias le commandant "André" dans la Résistance, et François-Charles MAESTRACCI, agent de liaison dans la Résistance et ancien maire de Saint-Gervais-d'Auvergne, à réaliser le Musée de la Résistance en Combrailles : Zone 13.

Avec de nombreux documents, armes et vêtements d'époque, le musée retrace la vie des résistants lors de cette sombre période qui aura marqué les mémoires de millions de jeunes à travers le monde. Le devoir de mémoire s'impose et le message transmis est simple : "Plus jamais ça".

Site : www.musee-resistance-zone13.fr

 

Temple bouddhiste du Bost

Vous vous trouvez sur un sentier, vous marchez tranquillement en observant le paysage quand soudain, un éclat de soleil vient vous éblouir. Il ne vient pas du ciel mais de plus bas. Vous regardez dans la direction et vous voyez quelque chose de scintillant.

Vous vous rapprochez et, à votre grand étonnement, vous vous retrouvez ... devant un temple bouddhiste. Vous ne rêvez pas, c'est bien un temple bouddhiste que vous avez sous vos yeux.

Débutés en 1993 et achevés en 1998, les sites du Bost et de Laussedat accueillent les visiteurs lors de journées portes ouvertes, à la visite du temple. Bien évidemment, il est possible d'observer les murs extérieurs du temple tout au long de l'année.